Faire le compte, perdre plusieurs livres


Après

Avant
 J’avais en ma possession tous les outils nécessaires pour perdre mon surplus de poids. Je savais quoi faire; il fallait tout simplement que je maitrise la ligne de conduite.  
* Les personnes suivant le plan Weight Watchers peuvent s’attendre à perdre de 1 à 2 lb par semaine.

Vincent a perdu du poids avec un précédent programme Weight Watchers

A plus de 300 livres (136 kilos), les douleurs dorsales et l’apnée du sommeil n’étaient que quelques-unes des raisons pour lesquels Vincent, un jeune marié, a compris qu’il était temps de prendre sa santé au sérieux.

Je me suis marié en octobre 2004. Trois mois plus tard, nous avons reçu les photos de noces. Ma femme se tenait au côté d’un homme beaucoup moins beau qu’elle. Je ne me reconnaissais pas dans ces photos. C’est à ce moment que je me suis rendu compte que j’avais beaucoup de poids à perdre.

Voir la réalité en face
Le festin de l’Action de grâce n’était pas la cause principale de mon surpoids. Le problème, c'était moi. Je ne mangeais pas parce j’avais faim, mais parce que j’essayais d’oublier mes problèmes.

Je souffrais horriblement de maux de dos et me rendais constamment chez le chiropraticien. J’avais vraiment besoin que l’on me dise: « Tu es trop gros. Si tu perds du poids, tu réduiras le stress que ton dos doit supporter. » Je souffrais aussi de l’apnée du sommeil. Je pouvais ronfler tellement fort que ma femme restait éveillée toute la nuit. Le matin, je me réveillais épuisé.

Premiers pas
Ma femme m’a suggéré que je l’accompagne à sa rencontre Weight Watchers. Je lui ai répondu d’y aller seule et que j’essayerais de faire les mêmes changements positifs qu'elle apporterait à son mode de vie. J’avais peur. Je ne voulais pas passer sur la balance. En fin de compte, elle m’a convaincu de participer à une rencontre avec elle. C’est seulement à ma deuxième rencontre que je me suis senti à l'aise avec une animatrice qui me convenait parfaitement.

Je pesais 305 livres et on m’a dit que je devrais peser 175 livres tout au plus. J'ai répondu sur le champ : « C’est impossible. Voyons d'abord si je peux atteindre 250 livres. » Lorsque j’ai atteint mon objectif de perdre 10 % de mon poids initial, je me suis rendu compte que c’était possible.* Il fallait tout simplement que je me donne de petits objectifs plus facilement atteignables.

Je suis comptable, je vis donc pour les nombres. Ça m’a été très profitable de documenter tout ce que je faisais. Les mathématiques, ça fait partie de ma nature. Je suis un compte tout! Il me fallait tout simplement apprendre à bien manger et à enregistrer les valeurs en POINTSMD de tout ce que je consommais.

De costaud à mince
Même à 300 livres j’étais relativement sportif. J’étais membre de l’équipe de football et de lacrosse au collège. J’avais toujours été costaud, mais maintenant je suis plutôt mince. Je suis dans une forme incroyable. Je fais toutes sortes d’entrainement en gymnase ainsi que de la course en circuit. Je suis passé d'une taille 46 à une taille 31. C’est un changement étonnant.*

Quand je suis retourné faire de la course à pied après avoir perdu 100 livres, je me sentais comme si je courrais avec le corps d’un étranger. C’était inimaginable!

Mêmes aliments, meilleurs choix
Je mangeais tout ce qui me plaisait. Le plan n’impose pas de limites. Il faut simplement faire des choix. En utilisant l'allocation quotidienne de valeurs en POINTS, on peut choisir n’importe quel aliment. Je conserve mon allocation hebdomadaire de 35 valeurs en POINTS pour les week-ends. Si je veux une consommation, j'en prends une. Si je veux sortir au restaurant, je ne m'en prive pas. Ce qui compte, c'est de faire le suivi.

Je suis originaire d’une grande famille italienne et maintenant je suis l’exception. Les membres de ma famille me trouvent trop mince. Quand je suis allé rendre visite à mes parents récemment, ma mère a décidé de remplir mon assiette de pâtes alimentaires, à un tel point que j’ai dû insister pour qu’elle arrête. Je lui ai dit : « Je ne mangerai jamais tout ça, c’est beaucoup trop. » Ils ne sont pas habitués de me voir manger comme cela, mais je suis fier de moi.

Les défis et les récompenses du succès
Maintenir son poids fait peur au début. Il faut y travailler. Je me pèse toujours chaque semaine. À l’occasion, je dois modifier les portions que je mange ou faire plus d'exercice afin de maintenir mon poids idéal. C’est un défi hebdomadaire et je dois constamment m’ajuster. Il ne faut pas attendre d’avoir pris 100 livres avant de s'adapter. C'est maintenant qu'il faut changer.

En contrepartie, les récompenses sont nombreuses :

  • Ma femme me trouve plus attrayant. Notre vie amoureuse s’est beaucoup améliorée.
  • Mes maux de dos ont disparu et je dors beaucoup mieux.
  • Je reçois beaucoup de compliments. Les gents qui assistaient à notre mariage ne me reconnaissent plus lors de fêtes familiales. Ils marchent devant moi sans me saluer.

Vous en voulez plus? Obtenez des milliers d’articles, de trucs et de recettes en vous inscrivant au www.fr.weightwatchers.ca
Apprenez-en plus.